Les jumeaux siamois ont appris le métier d’électricien et gagnent deux salaires : ils ont déjà quitté l’orphelinat

Célébrités

L’histoire de Sohna et Mohna Singh est populaire sur Internet depuis longtemps, car les garçons indiens sont des jumeaux siamois.

La vie n’était pas facile pour les frères, puisque, à part de leur handicap, ils ont été abandonnés par leurs parents et ont grandi dans un orphelinat.

Sohna et Mohna sont nés en 2003 à New Delhi, mais les médecins ont refusé de les séparer, car ils pensaient que l’intervention de séparation pourrait être dangereuse.

Selon le Daily Mail, les spécialistes ont expliqué que s’ils les séparaient, l’un d’eux pourrait perdre la vie, et l’autre aurait des problèmes neurologiques et vasculaires.

Malgré leur état physique et l’abandon de leurs parents, les frères ont pu survivre et ont été élevés dans un orphelinat.

Là, ils ont également développé des intérêts similaires, y compris leur passion pour l’électricité. Les gars ont compris qu’ils étaient capables de réparer les appareils électriques et de différents types de circuits.

L’administration de l’orphelinat savait la passion des jumeaux siamois. « Ils essayaient toujours de résoudre toutes les questions mineures liées à l’électricité et aux appareils électroniques dans l’établissement », a déclaré un gardien de l’établissement.

Il existe encore des cas où les personnes avec des ennuis de santé sont négligées, mais ce n’était pas le cas des frères Singh.

Cette vocation leur a donné la possibilité d’être embauchés pour un emploi chez la Société Limitée d’énergie de l’État du Pendjab où ils sont entrés comme techniciens en électricité.

Les jumeaux de 19 ans allaient recevoir un salaire de 134 dollars chacun.

« Nous les avons trouvés techniquement solides et connaissant bien le métier », a déclaré le directeur général de l’entreprise, Venu Parsad.

Grâce à ce travail commun, ils ont eu un avenir préférable en dehors de l’orphelinat et sont devenus indépendants.

« C’est un métier de rêve. Nous sommes reconnaissants envers le patron de l’entreprise d’avoir reconnu notre talent », ont déclaré Sohna et Mohna.

Notez l'article
Votre Muse
Laissez Votre Commentaire