Les bénévoles ont transformé un ancien laboratoire d’expérimentation animale en un véritable sanctuaire de réhabilitation pour chatons et chiots

Coin intéressant

Les événements de cette histoire se développaient dès 2010, lorsque Shannon Keith, la fondatrice d’un projet de sauvetage d’animaux, a réalisé qu’à la fin des tests, les animaux devraient être relâchés.

Selon la sauveteuse d’animaux, il y avait plusieurs entreprises qui ne savaient pas qu’après les tests, les animaux peuvent être libérés et envoyés dans des refuges.

Ainsi, Shannon a commencé à distribuer des lettres aux différents laboratoires qui effectuaient des tests sur les animaux aux États-Unis.

Alors, un propriétaire de laboratoire de l’Oklahoma, où les animaux ont été soumis à des tests effectués par des sociétés pharmaceutiques, a répondu à la lettre de la femme.

L’homme a commencé à remettre quelques animaux à Shannon, qui les a accueillis dans le Beagle Freedom Project.

Le propriétaire de laboratoire de l’Oklahoma et Shannon ont continué à discuter et, en 2024, elle a fait une demande spéciale à l’homme et disant qu’elle voulait acheter son établissement.

La demande a été acceptée, et après quelques négociations, le laboratoire qui était autrefois un lieu de terreur pour les animaux, s’est transformé en un endroit de sécurité et d’amour.

Shannon a également voulu que les animaux qui se trouvaient dans l’établissement y restent. Leur nombre atteignait 200. C’étaient des chiens, des chats et encore quelques lapins.

La propriété a été nommée Freedom Fields (champs de liberté).

L’établissement qui était privé à l’époque, maintenant, accueille des personnes qui veulent adopter des animaux de compagnie.

La militante a déclaré que leur but est de trouver des foyers pour tous ces animaux. Mais parfois cela n’arrive pas facilement, car certains animaux sont très timides ou bien veulent juste de l’amour.

Désormais, les animaux qui ont passé la majeure partie de leur vie en cage retrouvent la liberté et réalisent que la vie peut être belle.

Notez l'article
Votre Muse
Laissez Votre Commentaire