Elle a quitté son emploi à 52 ans : aujourd’hui, la nonagénaire est l’une des femmes les plus riches des États-Unis

Célébrités

Joan Payden, une femme américaine, travaillait à Scudder, Stevens and Clark, une société prestigieuse d’investissement appartenant au géant de l’assurance Zurich Group.

Elle a voulu changer de vie et a démissionné en 1983, à l’âge de 52 ans.

Quatre décennies plus tard, la femme de 92 ans est PDG de Payden & Rygel, une société de gestion d’investissement basée à Los Angeles, aux États-Unis.

Malgré son âge avancé, Payden a donné des conférences et a dévoilé les secrets de la réussite.

Lors d’une réunion avec des étudiants du Mendoza College of Business, aux États-Unis, la femme d’affaires a déclaré qu’elle ne voulait pas rester au même endroit pendant encore 10 ans.

La nonagénaire a dit que pour réussir, il fallait surtout être optimiste, concentré, déterminé, observer les risques et planifier.

Elle a raconté qu’à l’époque, lorsqu’elle avait 52 ans, elle a contribué ses économies de plus de 400 000 dollars à la création de sa propre société de gestion de placements.

Quarante ans plus tard, la femme d’affaires compte 240 employés répartis dans différents bureaux et gère plus de 161 milliards de dollars d’actifs.

Aujourd’hui, la valeur nette de Payden s’élève à environ 700 millions de dollars.

Comme son nom est sur la liste des femmes les plus riches des États-Unis, son histoire est publiée par Forbes en 2024.

Notez l'article
Votre Muse
Laissez Votre Commentaire

  1. Hauata

    C’est par la persévérance, la volonté qu’on arrive.

    Répondre